MAP le Mardi 21 Juillet 2020

Afrique du Sud : L’avenir du groupe audiovisuel public débattu au parlement



​Johannesburg - L’avenir du groupe audiovisuel public sud-africain (SABC) fera l’objet d’un débat, mardi au parlement sud-africain.


Les membres de la commission des communications devront notamment examiner un plan de réduction d’emplois au sein de ce groupe qui fait face à un avenir incertain.

La chaine avait dévoilé en 2019 un plan visant la suppression de 981 emplois. Cependant, le plan a été abandonné sous la pression des membres du parlement et des syndicats du pays.

La SABC s’ajoute à de nombreux organes de presse sud-africains ayant mis en œuvre des plans de réduction d’emplois affectant des milliers de postes.

La pandémie du coronavirus qui ébranle le pays a aggravé la situation des médias dans le pays dont la SABC.

Des députés de l’Alliance démocratique (DA, principale formation d’opposition) ont appelé à associer les employés du groupe dans les discussions de mardi.

Le groupe, qui possède trois chaînes de télévision et 18 radios qui diffusent dans les 11 langues du pays, compte 3.370 employés et emploie plus de 2.000 pigistes.

Le groupe connaît des difficultés depuis plusieurs années. La direction de la SABC a été minée par plusieurs scandales de corruption pendant la présidence de l’ancien président Jacob Zuma (2009-2018), contraint de démissionner en février 2018 en raison de nombreuses affaires.

L’an dernier, la SABC avait été déclarée insolvable par les services de l’auditeur général, l’équivalent sud-africain de la Cour des comptes.