Menu
           

Aéronautique : Marrakech attire Boeing, Airbus, Gulfstream, Embraer…


Vendredi 12 Octobre 2018 Par infomediaire




Infomédiaire Maroc – Un total de 200 exposants et 100 délégations étrangères sont attendus à la 6ème édition du Salon international « Marrakech Air Show » (MAS), le plus grand rendez-vous africain de l’aéronautique civile et militaire et du spatial, qui se tiendra du 24 au 27 octobre, a indiqué, ce vendredi à Rabat, le ministre de...
Infomédiaire Maroc – Un total de 200 exposants et 100 délégations étrangères sont attendus à la 6ème édition du Salon international « Marrakech Air Show » (MAS), le plus grand rendez-vous africain de l’aéronautique civile et militaire et du spatial, qui se tiendra du 24 au 27 octobre, a indiqué, ce vendredi à Rabat, le ministre de l’Industrie, de l’Investissement, du Commerce et de l’Économie numérique, Moulay Hafid Elalamy.
Placé sous le haut patronage du Roi Mohammed VI, cet événement, désormais connu et reconnu à l’international, verra la participation de 80 pays, alors que 100 aéronefs seront exposés pour les 50 000 visiteurs attendus à cette édition 2018, a précisé Elalamy qui intervenait lors d’une conférence de presse dédiée à la présentation du salon qui s’est déroulée en présence notamment du ministre délégué auprès du chef du gouvernement chargé de l’Administration de la Défense nationale, Abdellatif Loudiyi.
Evoquant les nouveautés de cette année, le ministre a souligné que l’édition 2018, à laquelle prendront part des géants de l’aéronautique comme Boeing, Airbus, Gulfstream, Lockheed Martin, Dassault et Embraer, sera marquée par la consolidation de la vocation internationale du salon, mettant en avant la tenue du 21 au 23 courant d’un symposium des Chefs d’États-majors des Armées de l’air africains. Cette rencontre panafricaine, a-t-il poursuivi, vient ancrer la vocation continentale du salon qui s’inscrit dans le cadre de l’ouverture sur l’Afrique, la promotion du partage et de l’échange et la consolidation de la co-émergence des pays africains. L’édition 2018 et celles à venir sont aussi inscrites dans la célébration de la montée en gamme marocaine sur l’échiquier mondial de l’industrie aéronautique et spatiale, a-t-il affirmé, notant que le Maroc a prouvé sa capacité à développer des filières très technologiques, allant du câblage d’avions à la construction de pièces de moteur.
Ainsi, le ministre a indiqué que le salon sera une vitrine des avancées de l’industrie aéronautique du Royaume, qui, grâce à la vision éclairée du Roi, s’est placé comme vecteur de la réalisation des objectifs des grands donneurs d’ordres aéronautiques.
Pour lui, des résultats substantiels ont été réalisés depuis le lancement des écosystèmes aéronautiques dans le cadre du plan d’accélération industrielle, avec un revenu sectoriel qui a cru de 22% cette année et des emplois qui ont augmenté de 55%. Dans ce sillage, Elalamy a souligné que le secteur aéronautique, qui compte 130 opérateurs (10 nouveaux annuellement), a enregistré un chiffre d’affaire de 1 milliard de dollars en 2017 pour 15 500 d’emplois créés (10 000 en 2014), relevant que l’aéronautique marocaine est promise à une croissance de 20% par an sur les cinq prochaines années.
De son côté, le ministre du Tourisme, du Transport aérien, de l’Artisanat et de l’Économie sociale, Mohamed Sajid, a fait observer que plusieurs opérateurs nationaux participent à cette édition, dont plusieurs structures relevant de son ministère, appelant à la mobilisation de tous les efforts pour garantir plein succès à cet événement d’envergure. Cette manifestation internationale joue un rôle important dans la mise en avant du développement exponentiel de l’industrie aéronautique, notamment l’aviation civile, qui a connu un bond significatif depuis la première édition du salon organisée en 2008 dans la foulée de la signature de l’open sky avec l’Union européenne, a-t-il ajouté. A son tour, le directeur du salon, Gael Pineau, s’est félicité de l’ampleur et de l’importance que ce salon ne cesse de gagner au fil des ans, soulignant que cet événement se distingue par le fait qu’il englobe l’aviation et civile et militaire. « L’aviation militaire, qui exige de la très haute technologie, est aujourd’hui, pour l’industrie aéronautique, ce que la formule 1 pour l’automobile, a-t-il estimé.
Concernant le déroulé du salon, Pineau a indiqué que les trois premières journées seront consacrées à la partie professionnelle avec la présence des plus grands constructeurs mondiaux, alors que la dernière journée sera ouverte au public dans le cadre de la vulgarisation de l’aéronautique pour les visiteurs. Le salon est conçu autour de trois axes principaux : la présentations d’aéronefs, les stands des exposants et une plateforme b2b, outre des conférences pointues, a expliqué M. Pineau, pour qui le symposium des Chefs d’États-majors des Armées de l’air africains est une valeur ajoutée énorme qui fait la particularité du Marrakech Air Show.
La 6ème édition de Marrakech Air Show 2018 est organisée du 24 au 27 octobre, en partenariat avec l’Administration de la défense nationale et le ministère de l’Industrie, de l’Investissement, du Commerce et de l’Économie numérique avec le soutien de des Forces Royales Air, de l’Office national des aéroports et du Groupement des industries marocaines aéronautiques et spatiales.
Le symposium des Chefs d’États-majors des Armées de l’air africains, organisé par le commandement de l’Armée de l’Air américaine en Europe et en Afrique, avec le soutien des Forces Royales Air, est articulé autour de thématiques en rapport avec le défis sécuritaires régionaux, le développement des échanges bilatéraux et la promotion de la coopération multilatérale.
Il verra la participation d’une centaine de hauts responsables militaires des forces aériennes représentant une quarantaine de pays africains
 
Source




View my Flipboard Magazine.