Menu
           

Abdellatif Laâbi publie l’intégralité de son œuvre poétique


Vendredi 12 Octobre 2018 Par Siham Jadraoui




Deux volumes rassemblant l’intégralité de l’œuvre poétique d’Abdellatif Laâbi de (1965 à 2017) viennent de paraître chez la maison des éditions du Sirocco. Une occasion pour les lecteurs de retrouver tous les poèmes de Laâbi dont notamment «Le règne de barbarie», «L’écorché vif», «Poèmes oraux», «Tous les déchirements», «Sous le bâillon le poème»,  «Le soleil...
Abdellatif Laâbi publie l’intégralité de son œuvre poétique

Deux volumes rassemblant l’intégralité de l’œuvre poétique d’Abdellatif Laâbi de (1965 à 2017) viennent de paraître chez la maison des éditions du Sirocco.

Une occasion pour les lecteurs de retrouver tous les poèmes de Laâbi dont notamment «Le règne de barbarie», «L’écorché vif», «Poèmes oraux», «Tous les déchirements», «Sous le bâillon le poème»,  «Le soleil se meurt», «Discours sur la colline arabe» ou «L’étreinte du monde». Selon l’éditeur, «publier l’œuvre poétique complète d’Abdellatif Laâbi, dans son pays natal, est un magnifique présent à l’éditeur qui devient ainsi le passeur d’une œuvre magistrale». Et d’ajouter que «partager ce regard sur la vie, à la fois passionné et subtil, grave et rieur, intime et universel, exigeant et tendre, est une expérience de lecture bouleversante que nous nous réjouissons de pouvoir proposer au lecteur dans ces deux volumes».

Pour l’écrivain et chercheur en littérature marocain, Khalid Lyamlahy, qui signe la préface des deux volumes, l’œuvre poétique de Laâbi est «une ode à la vie, un appel à relire les pages de l’histoire avec le sens de la vigilance créatrice et de la dignité inébranlable». Laâbi, de son côté, se dit soulagé avec la parution de l’intégralité de ses poèmes. «J’ai ainsi le sentiment de réparer une forme d’injustice car, jusqu’à maintenant, la plupart des lecteurs marocains n’avaient accès que partiellement à ces œuvres», peut-on lire dans une lettre adressée à ses lecteurs et publiée sur sa page Facebook. Et de poursuivre : «Cela est dû, faut-il le rappeler, à des facteurs sur lesquels je n’avais aucune emprise. Comme pour tous les auteurs nationaux publiant à l’étranger, notamment en France, mes livres une fois importés circulent en petites quantités et à des prix assez prohibitifs.

J’ai bien tenté auprès d’éditeurs des deux rives de trouver quelque solution à cette situation paradoxale. En vain. Je citerais, concernant mes œuvres, un autre obstacle à leur accessibilité: leur nombre conséquent. Même si elles avaient été éditées au Maroc, et à des prix modiques, cela n’aurait pas permis à un lectorat de condition modeste de se les procurer toutes». Avec sa vingtaine de recueils rassemblés, les lecteurs pourront enfin parcourir ici avec le poète les chemins qu’il leur dévoile : de rébellions en rêveries, de déchirements en promenades, d’incertitudes en tribulations, de turbulences en odes à la beauté, à l’amour, celui de la femme aimée et celui du «continent humain».

Pour noter, Abdellatif Laâbi sera au Maroc pour présenter ses œuvres poétiques, le 17 octobre à la librairie Livre-moi à Casablanca, et du 18 au 21 octobre au Salon maghrébin du livre d’Oujda 2018



Source




View my Flipboard Magazine.