Menu
Derniers tweets
Mali : interventions policières contre l'opposition, fortes tensions à Bamako https://t.co/yed6cMHCYt

Bulletin de Veille

              
25 Janvier 2018 - Par MAP

ACOME inaugure à Tanger sa nouvelle usine dédiée à la production de câbles automobiles




Tanger - Le spe cialiste français des ca bles pour l'automobile et les re seaux data et te le coms "ACOME" a inauguré, mercredi à la zone franche de Tanger, son nouveau site industriel de die a la production de ca bles automobiles, pour un investissement de l'ordre de 19 millions d'euros.

Cette usine, qui s'étale sur une superficie de 17.000 m2 et prévoit 130 postes d'emploi, est la premie re filiale en Afrique du groupe dans le domaine du câblage automobile avec une capacite de production estimée à 1,5 millions kilome tres de fils et ca bles.

Dans une déclaration à la MAP, le secrétaire d’Etat chargé de l’Investissement auprès du ministre de l’Industrie, de l’Investissement, du Commerce et de l’Économie numérique, Othman El Ferdaous, a souligné qu'il s'agit d'une usine de câblage de haute technicité dans l'industrie automobile, mettant en exergue "la montée en technologies et en valeur ajoutée dans l'industrie marocaine".

L'arrivée d'ACOME témoigne ainsi de l’intérêt qu'accordent les petites et moyennes entreprises (PME) étrangères à l'investissement au Maroc, a-t-il indiqué, ajoutant que la ville de Tanger est devenue, autour de Tanger Med, une plateforme avec un cocktail explosif de facteurs de compétitivité qui attirent les industriels, puisqu'ils bénéficient d'un accès direct au marché mondial.

M. El Ferdaous a également fait remarquer que la firme française a dimensionné son projet avec "beaucoup d'ambition", ce qui démontre "la vraie confiance" des opérateurs économiques dans l'avenir du secteur automobile au Maroc, rappelant que le Maroc ambitionne de réaliser 100 milliards d'exportations automobiles, avec un taux d'intégration de 65%. Il a, en outre, expliqué que l'avantage compétitif de la plateforme marocaine est la qualité du partenariat public-privé, à travers notamment la notion d'écosystèmes industriels qui associe à la fois l’Etat, les fédérations professionnelles, les opérateurs économiques et les instituts de formation professionnelle, précisant que l'action de son département, en concertation avec les différents intervenants, permet d'anticiper les besoins éventuels et les évolutions du secteur automobile.

De son côté, le PDG du groupe ACOME, Jacques De Heere, a affirmé que la construction de ce site à Tanger a nécessité un investissement colossal pour avoir l'une des usines les plus performantes qui met en œuvre les dernières technologies des files et câbles pour les faisceaux électriques de véhicules, soulignant que 75% de la production de l'usine sera destinée à l'export. Et de poursuivre que l'industrie automobile marocaine a réussi à capter sur son territoire la production de 25% de la zone Europe de faisceaux automobiles, estimant qu'il s'agit "d'une véritable success-story pour l'industrie marocaine et la politique du Royaume dans ce secteur".

Dans ce sens, M. De Heere a affirmé qu'ACOME veut absolument s'inscrire dans cette démarche de développement, se disant "très confiant" quant à l'avenir du secteur puisque "l'usine aura à termes une capacité de livrer 1,5 million de véhicules, non seulement au Maroc mais aussi en dehors de ses frontières".

Pour sa part, le président du Conseil de surveillance de l’Agence spéciale Tanger-Méditerranée (TMSA), Fouad Brini, a assuré que l'ouverture de cette usine consacre le succès de la vision de SM le Roi Mohammed VI qui consiste à développer un complexe intégré à Tanger, lequel comprend un port, des zones franches et industrielles et différentes sortes de routes, précisant qu'il s'agit là d'une "success-story" d'un écosystème industriel.

M. Brini s'est de même arrêté sur le bilan positif de la plateforme portuaire Tanger Med et des zones franches y relevant au cours de l'année précédente, ce qui consacre, a-t-il dit, la position de Tanger Med comme un pôle industriel et logistique au service de l'économie.




Nouveau commentaire :
Twitter

Nous apprécions votre opinion et vous encourageons à commenter nos publications. Pour garantir un environnement sûr, nous ne publierons pas de commentaires impliquant des attaques ad hominem, des propos racistes, sexistes ou autrement discriminatoires, ou tout ce qui est écrit uniquement dans le but de calomnier une personne ou un sujet.
Les commentaires trop longs peuvent ne pas être publiés en raison de leur longueur. Tous les commentaires sont modérés. eMouaten.com ne publie pas de commentaires avec des liens.
Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».
Merci de votre lecture et nous avons hâte d'avoir de vos nouvelles!

Twitter
Facebook
Mobile
Rss